Est-il possible de trouver du CBD dans une pharmacie française?

Publié le , par Damien
Qui peut prescrire du CBD

Le cannabis médical autorisé dans de nombreux pays reste encore très marginal en France. De nombreuses vertus lui sont allouées. Mais, ses effets secondaires psychotropes et le manque d’informations concernant son efficacité, ne permettent pas, à ce jour, de le prescrire comme traitement par les médecins. Il est vrai que dans beaucoup d’esprits mal renseignés, le cannabis est considéré comme une drogue euphorisante menant à la paranoïa, la dépression et à la dépendance psychique. En réalité, le cannabis est une plante composée de nombreuses substances actives telles que les cannabinoïdes, les terpènes ou les flavonoïdes. Elles sont respectivement responsables d’effets spécifiques sur l’organisme. Si à ce jour, seul le THC (tétrahydrocannabinol) est inscrit sur la liste des stupéfiants selon la loi française, le CBD (cannabidiol) connaît encore une stigmatisation due à ses origines cannabiques.

Partant de ce principe, il est légitime de se poser des questions quant à sa prescription. Effectivement, les bienfaits du cannabidiol seul ou en association avec d’autres molécules naturellement présentes dans cette plante se révèlent par de nombreux témoignages de patients consommateurs. De ce fait, un médecin peut-il ordonner la prescription d’un traitement au cannabidiol ? Les produits dérivés peuvent-ils s’acheter en pharmacie? Le CBD peut-il se trouver légalement et n’importe où ? 

La législation en France sur le cannabis CBD thérapeutique

Si on qualifie de médical le cannabis thérapeutique c’est notamment pour ses finalités très différentes de celle du cannabis à l’usage récréatif. Malgré l’utilisation comme traitement de ce type de chanvre dans un bon nombre de pays du monde (Californie, Mexique, Canada, Afrique du Sud, …) mais aussi d’Europe (Suisse, Italie, …), en France, les restrictions quant à son usage sont beaucoup plus drastiques. D’après le décret 2013-473 du 5 juin 2013 (1) qui modifie l’article R. 5132-86 du code de la santé publique sur l’interdiction d’opérations portant sur le cannabis ou ses dérivés, l’autorisation de la mise sur le marché d’un de ces produits cannabiques doit se faire par l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des produits de santé (ANSM) pour être légaux. 

Obtenir un traitement au cannabis dit “thérapeutique” est encore difficile en France. Mais, si cette prescription par les médecins est extrêmement rare et contrôlée, une réelle avancée a vu le jour en 2018. En effet, en France, le THC est toujours une drogue. Cependant, ses diverses vertus, ainsi que celles des autres substances actives du chanvre (notamment le CBD), se révèlent par de nombreux patients. Il en résulte, le 10 septembre 2018, une la mise en place par l’ANSM, d’un comité scientifique spécialisé temporaire afin de déterminer la pertinence et la faisabilité de cet usage spécifique du cannabis (2).

Pourquoi se faire prescrire du cannabis CBD?

Le 11 juillet 2019, l’ANSM continue son avancée vers les cannabinoïdes (CBD, THC, ..). Elle accepte une expérimentation thérapeutique sur un petit groupe de patients atteints de maladies graves dont les traitements classiques s’avèrent inefficaces (3). Cinq types de maladies sont alors retenues pour tester l’action du chanvre sur les symptômes spécifiques à ces pathologies : 

  • certaines formes d’épilepsie 
  • douleurs neuropathologiques causées par des lésions au niveau du système nerveux central ou périphérique 
  • contractions musculaires dues à une sclérose en plaque ou d’un AVC 
  • soins palliatifs 
  • douleurs résultant de la chimiothérapie (nausées, perte d’appétit, …) 

La vente en pharmacie du cannabis thérapeutique en France

En France, aucunes autres maladies ne peut faire l’objet d’une prescription cannabique (cannabidiol ou classique). Si ce traitement test exclut en les femmes enceintes, tous les autres patients atteints des pathologies citées dans le chapitre précédent peuvent en bénéficier. Il n’y a pas de limite d’âge.

Actuellement, il existe 3 médicaments à base de cannabis ayant une autorisation d’utilisation temporaire par l’ANSM : 

  • Sativex : ce médicament aux concentrations en molécules de CBD et THC équivalentes n’est pas commercialisé au grand dam de certains patients. En effet, son prix est jugé trop élevé. De plus, son efficacité serait relative au vue des données expérimentales. 
  • Marinol considéré comme un antalgique 
  • Epidiolex : premier médicament issu du cannabis et destiné à certaines formes épilepsies. 

Comme tous traitements médicaux, la vente de ces médicaments aux cannabinoïdes (CBD, THC, …) ne peut se faire qu’en pharmacie!

Qui peut prescrire du Cannabis CBD ou classique?

Seuls des médecins volontaires et spécialisés dans les types de maladies acceptées par l’ANSM pour expérimenter l’usage thérapeutique du cannabis, peuvent prescrire ces traitements aux cannabinoïdes (CBD, THC, ..). Chaque patient qui bénéficie de cette thérapie est inscrit dans le registre national électronique de suivi. Cet enregistrement permet d’étudier aux mieux les effets, le dosage et le type d’absorption du cannabis médical. Ainsi, il est plus facile de déterminer la meilleurs posologie pour une maladie donnée en fonction d’un individu. 

Le 3 juin 2020, un communiqué du ministère de la santé relate l’amendement d’Olivier Véran (ministre de la Santé en France et député LREM à cette date) qui est voté à l’unanimité à l’Assemblée Nationale sur  :

  • la proposition d’une expérimentation de 2 ans de l’usage médical du cannabis.

Cette dernière devait débuter en Septembre 2020. Suite à l’épidémie du Covid-19, cette étude est reculée à Janvier 2021 au plus tard (4).

Le cannabis médical

2 cannabinoïdes essentiellement, rendent le cannabis célèbre : le THC et le CBD. L’utilisation du terme « cannabis médical » permet de mettre en lumière l’association des différentes molécules contenues dans la marijuana en contraste avec une substance isolée (comme les isolats de cannabidiol par exemple). Plusieurs études, comme celle publiée dans l‘European Journal of Pharmacology en juillet 1998 (5), montrent cette interaction positive entre les centaines de composés du cannabis.

Le CBD et le THC ont leurs propres effets remarquables. Mais, leur action respective s’optimise en présence d’autres substances actives (cannabinoïdes, terpènes, flavonoïdes). Le chercheur israélien Raphaël Méchoulam, spécialiste du cannabis, qualifie cette coopération moléculaire « d’ effet d’entourage ». 

Comment prescrire du cannabis médical?

L’expérimentation d’un traitement au cannabis doit se soumettre à des contrôles strictes 

  • indications précises des traitements (produits utilisés) 
  • composition du médicament administré (molécules et concentrations) 
  • mode d’administration (orale, sublinguale, inhalation, …) 
  • posologie individuelle (en fonction de la douleur, la pathologie, …) 
  • risque sur la santé (effets secondaires) 

Un « malade test » ne pourra obtenir une première ordonnance de cannabis médical qu’avec un docteur volontaire et spécialisé. Il doit posséder un agrément pour administrer ce type de médicaments. Par contre, comme la durée de prescription du traitement ne doit jamais dépasser 28 jours, le médecin traitant peut ensuite prendre le relais.

Peut-on acheter légalement des produits au CBD ?

Aujourd’hui, le CBD (cannabidiol) se retrouve de plus en plus dans les vitrines de nombreux shops spécialisés. Pourtant, la complexité à obtenir une ordonnance de cannabis médical est réelle. Il est donc légitime de se poser la question :

  • Comment des produits au CBD peuvent avoir pignon sur rue et se vendre librement quand le cannabis thérapeutique connaît un contrôle stricte ?

En réalité, la réponse se trouve dans la question  ! En effet, ces deux types de produits dérivés du cannabis possèdent tous 2 de nombreuses vertus. Mais, ils se distinguent législativement et c’est ça qui fait toute la différence ! En novembre 2017, l‘Organisation Mondiale pour la Santé (OMS) communique d’ailleurs à ce sujet :

  • « le Comité OMS d’experts de la pharmacodépendance a conclu que, à l’état pur, le cannabidiol (CBD) ne semble pas présenter de potentiel d’abus, ni être nocif pour la santé ».

Le CBD se différencie donc de la molécule de THC interdite par la loi française. Contrairement au cannabis médical qui utilise le THC pour bénéficier d’un effet d’entourage complet, les produits au cannabidiol commercialisés par les shops spécialisés sont dépourvus de cette substance psychoactive. Leur présence en étal sur le marché français s’explique alors! S’il peut être nécessaire de parler à son médecin avant toute auto médication afin d’éviter des interactions moléculaires, se faire prescrire du CBD est inutile car ce dernier est en vente libre!

Acheter du CBD en pharmacie en France

Malgré les nombreuses avancées commerciales du CBD sur le plan légal, ce type de cannabis ne prétend pas être un traitement en tant que tel. De ce fait, les pharmacies n’ont pas l’autorisation de commercialiser cette molécule sous forme d’huile ou de gélules afin de de pas induire en erreur ses consommateurs.

Pour autant, certains sites internet se targuent du qualificatif « pharmaceutique » pour tromper un potentiel acheteur. Il est important de comprendre qu’il n’en est rien ! Si le cannabis CBD est légal en France, il est interdit pour un shop de se substituer au corps médical. De ce fait, sa vente comme traitement thérapeutique est illégale. Il en résulte une absence de ce type de produits en pharmacie.

En revanche, comme il a été dit plus haut, le cannabis médical (avec THC) peut être prescrit par des médecins volontaires et spécialisés dans les types de maladies acceptées par l’ANSM. Chaque patient inscrit dans le registre national électronique de suivi qui bénéficie de cette autorisation pourra alors se procurer ses médicaments aux cannabinoïdes (épidiolex) en pharmacie.

Les produits au CBD sans ordonnance

D’un patient à un autre, le type de produit cannabique utilisé et son mode d’absorption seront plus ou moins pertinents pour atténuer les symptômes d’une maladie. 

Le cannabis CBD se décline donc en plusieurs types de produits. Ils se classent en 2 grandes catégories en fonction de leurs effets : 

  • Produits à effet immédiat : huile de chanvre (sublinguale) ou fleurs séchées de cannabis (vaporisation). 
  • Produits à effet prolongé : gélules d’huile de cannabis ou infusion de feuilles et fleurs séchées. Avec ce type d’absorption, il faut attendre le temps de la digestion pour percevoir les effets des molécules actives. En revanche, l’action perdure dans le temps.

Peu d’effets secondaires se constatent lors d’une expérimentation de produits au cannabidiol. Pour autant, il est fortement conseillé d’avoir un avis médical avant de “s’auto prescrire” du CBD pour se soulager. Il est en effet important d’éviter toutes contre indications avec un traitement classique en cours. 

Pour conclure, le CBD se trouve t-il en pharmacie?

En France, l’expérimentation de l’usage médical du cannabis va enfin s’appliquer en 2021. Les produits au CBD ont donc encore de beaux jours devant eux! Légal, naturel et dépourvu d’action euphorisante psychoactive, le CBD est actuellement en vente libre pour les personnes majeures. Il répond d’ailleurs efficacement aux besoins de ses consommateurs.

Dans un produit légal au CBD, les vertus thérapeutiques du THC manquent à l’appel. Pour autant, le cannabis thérapeutique reste à l’étude dans le cadre d’une expérimentation scientifique en vue d’être dans la composition de certains médicaments.

Les produits au CBD indemnes de composés psychotropes sont, en attendant, une alternative intéressante et légale du cannabis médical!! Pour autant, il faudra rester méfiant quant aux potentielles enseignes dites pharmaceutiques en ligne. En effet, en France, les pharmacies ne sont pas autorisées à vendre des produits tels que de l’huile de CBD. En effet, le cannabidiol n’est pas reconnu à ce jour comme un traitement médical. Il est donc préférable d’éviter toutes boutiques essayant de tromper ses consommateurs. Privilégiez plutôt des shops spécialisés et sérieux tels que notre Bistrot CBD.

Références : 

  1. https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000027513604/#:~:text=Copier%20le%20texte-,D%C3%A9cret%20n%C2%B0%202013%2D473%20du%205%20juin%202013%20modifiant,le%20cannabis%20ou%20ses%20d%C3%A9riv%C3%A9s 
  2. Pertinence et faisabilité de l’usage du cannabis, ANSM : https://www.ansm.sante.fr/S-informer/Points-d-information-Points-d-information/Cannabis-therapeutique-en-France-programme-de-travail-du-CSST-Point-d-Information
  3. Expérimentions du cannabis thérapeutique ; ANSM : https://ansm.sante.fr/S-informer/Points-d-information-Points-d-information/Cannabis-a-visee-therapeutique-en-France-l-ANSM-souscrit-au-cadre-de-la-phase-experimentale-de-mise-a-disposition-propose-par-le-Comite-d-experts-Point-d-information 
  4. France, vers une expérimentation du cannabis thérapeutique ; ANSM : https://ansm.sante.fr/S-informer/Points-d-information-Points-d-information/Experimentation-de-l-usage-medical-du-cannabis-poursuite-des-travaux-Point-d-Information 
  5. An entourage effect: inactive endogenous fatty acid glycerol esters enhance 2-arachidonoyl-glycerol cannabinoid activity, S Ben-Shabat 1, E Fride, T Sheskin, T Tamiri, M H Rhee, Z Vogel, T Bisogno, L De Petrocellis, V Di Marzo, R Mechoulam, publié dans European Journal of Pharmacology, Juillet 1998 : https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/9721036/