Comment consommer la fleur de CBD ?

Publié le , par Damien
Consommer la fleur de CBD

Le cannabis est connu et utilisé depuis la nuit des temps. Après avoir été longtemps diabolisé par le domaine médical pour ses effets psychotropes, il est aujourd’hui de moins en moins controversé. En effet, outre le chanvre légal cultivé à des fins industrielles (textile, isolation…), il est de plus en plus étudié dans la consommation pour ses vertus bienfaitrices.

Cette plante marginalisée possède en réalité plusieurs molécules cannabinoïdes (dérivées du nom « cannabis ») et ces dernières n’ont pas les mêmes effets sur la physiologie d’un individu. Les 2 substances actives cannabinoïdes les plus connues sont le THC (tétrahydrocannabinol) et le CBD (cannabidiol) et chacune d’elles possède respectivement des spectres d’action différents malgré parfois leur complémentarité. Si elles se retrouvent dans toutes les parties du chanvre, leurs concentrations optimales se situent essentiellement dans les fleurs de cannabis. En France, seule la molécule de CBD est légale. Nous nous intéresserons donc essentiellement qu’à cette substance dans ce chapitre afin de savoir, comment pouvoir consommer une fleur de CBD.

Les différentes parties du cannabis

Le terme de chanvre ou de cannabis est souvent différencié par leurs utilisateurs. Mais, en réalité, c’est de son usage dont il est question. En effet, il s’agit bel et bien de la même plante. Elle possède de nombreuses vertus et chacune de ses parties ont leur propre spécificité. On peut découper un plant de chanvre de 4 manières :

  • ses graines, ses tiges, ses feuilles et ses fleurs.  

        Les graines de chanvre

Les graines de chanvre sont complètement légales en France. Dépourvues de THC, elles peuvent s’utiliser pour différentes raisons :

  • La plus évidente : en culture, afin d’obtenir un nouveau plant de cannabis.
  • Elles peuvent également être consommées pour leurs propriétés nutritives. Grillées ou nature, les graines de cannabis sont une excellente source de protéines, d’acides aminés et de vitamines pour l’organisme humain ou animal.
  • Enfin, une fois transformées en huile, ces graines de chanvre sont utilisées dans l’industrie comme carburant, peinture, lubrifiant et cosmétique. 

        Les tiges de cannabis

Les tiges de cannabis sont très fibreuses. Cette caractéristique leur donne une place importante dans l’industrie. Plus solides et moins capricieuses en eau, elles sont un excellent substitut du coton. Longtemps utilisées dans l’industrie textile (fil, papier), on les retrouve beaucoup aujourd’hui dans l’industrie du bâtiment (isolant thermique, briques de chanvre…).  

Jusqu’à l’explosion de la consommation du CBD, seules ces 2 parties du chanvre (graines et tiges) étaient considérées comme légales en France pour leur faible (voire nulle) teneur en THC.

        Les fleurs et feuilles du cannabis

Les feuilles et les fleurs du cannabis sont encore des parties répertoriées comme stupéfiant :

  • Ce sont elles qui ont le plus important taux de cannabinoïdes donc de THC.

Leur usage a longtemps été induit pour l’effet psychotrope de cette molécule. S’il est courant d’assimiler drogue et consommation de cannabis ce sont bien des fleurs et des feuilles dont il s’agit!

Mais, ces dernières années, l’usage du chanvre change et s’émancipe. En effet, si les effets secondaires du THC sont toujours actuels et recherchés par certaines personnes, le CBD n’est pas en reste. Il connaît un véritable succès pour ses vertus relaxantes.

La teneur en CBD est plus importante dans la fleur que dans les feuilles. C’est donc cette partie de la plante qui va s’utiliser le plus dans les produits au CBD. De plus, le goût et l’odeur si particuliers et envoûtants des têtes de CBD leur confèrent de véritables promesses culinaires.

Législation des fleurs de CBD

Comme il a été dit plus haut, en France, la fleur de chanvre est considérée  comme un stupéfiant. C’est la partie végétale où la teneur en THC est la plus importante dans le cannabis. De ce fait, son utilisation et sa commercialisation ont longtemps été interdites.  

En se baladant sur le net et parfois même dans certaines villes de France, il n’est pourtant pas rare de tomber sur des shop CBD mettant en vitrine leurs fleurs. Il paraît donc pertinent de rappeler ici ce que dit la législation européenne à ce sujet : 

  • D’après la commission européenne, pour être légal, un produit contenant du CBD ne doit pas (ou peu) contenir de THC.
  • Chaque pays européen devra fixer son propre seuil de tolérance.
  • En France, seules les variétés de chanvre qui possèdent un taux de THC inférieur à 0.2% sont autorisées à la vente.
  • Le CBD est légal donc sa concentration n’est pas limitée.

C’est sur cette loi que les boutiques de CBD se basent. Leurs fleurs de CBD sont donc issues de ces variétés de chanvre légal.

Comment consommer la fleur de CBD ?

Il est possible de consommer les fleurs de chanvre de différentes façons :  

        L’infusion ou tisane de fleurs de CBD

Pour faire une bonne infusion de fleur, il faut :

  • hacher finement la tête de cannabis
  • mettre dans une casserole avec de l’eau froide (la quantité est à la discrétion du consommateur)
  • porter le tout à ébullition
  • laisser la préparation bouillir une dizaine de minutes
  • filtrer la mixture
  • boire comme une infusion classique.

La matière grasse aide l’assimilation du CBD par l’organisme. Il est alors conseillé d’ajouter à la tisane du lait entier, de la crème ou de l’huile de CBD. 

        Manger une fleur CBD

Il est tout à fait possible de manger une fleur de cannabis :

  • comme condiment sur un plat ou un dessert
  • sous forme de beurre de CBD : « beurre de Marrakech »

Ce beurre est une recette très facile à base de fleurs de cannabis. Il peut se garder au réfrigérateur pour servir à plusieurs préparations  :

  • gâteaux, pâtes, sur une tartine et toute autre utilisation à base de beurre classique.

L’huile de têtes de CBD pourra également s’utiliser de la même manière que le beurre. En revanche, elle est plus difficilement réalisable à domicile!

        Fumer une fleur de CBD : les avis

Comme une cigarette de marijuana classique, les fleurs de CBD, bien qu’il soit interdit de les fumer, peuvent être détournées de leur usage théorique.

Cette méthode est très appréciable pour les fumeurs de « weed ». En effet, elle permet un genre de sevrage psychologique du vrai joint. Le consommateur retrouve le même goût, la même odeur et l’effet relaxant de son « bédo » habituel. Mais, avec les effets secondaires du THC en moins.

Malgré la combustion qui reste néfaste pour la santé, le joint de CBD est tout de même une bonne alternative pour débuter un sevrage en douceur. 

        Vaporisateur pour fleurs de CBD

La vaporisation permet d’inhaler sans combustion les vapeurs de cannabis et les produits qu’il contient. Cette méthode d’absorption est à ne pas confondre avec le vapotage qui utilise du liquide spé pour cigarette électronique.

Les vaporisateurs permettent de réguler la température de chauffe. Ainsi, ils permettent d’adapter la chaleur à l’humidité relative de chaque variété de fleurs de chanvre CBD. Il en résulte une optimisation de l’extraction des cannabinoïdes. 

Comment consommer des fleurs CBD sans les fumer?

Certains amateurs de CBD ne préfèrent pas absorber directement les fleurs (fumer, inhaler, manger…). Qu’ils se rassurent, il existe d’autres méthodes pour les consommer. Par contre, les effets des fleurs seront moindres!

        Le pot-pourri de fleurs CBD

Si l’odeur de la fleur de CBD est agréable, cette méthode d’absorption du CBD est vraiment obsolète. En effet, il faudrait vraiment beaucoup de tête de CBD dans une pièce humide pour ressentir un subtil effet de détente.

Ce type de produit se retrouve pourtant dans certains CBD shops. Mais, il faut être honnête, c’est essentiellement pour être dans les clous légalement! D’autant plus que l’exposition des inflorescences à l’air libre et à la lumière accélère la dégradation des molécules actives. 

        Les fleurs de bain CBD

Quelques fleurs de cannabis  peuvent s’ajouter à un bain chaud afin d’optimiser ce moment de détente. Pour autant l’effet du CBD sera moindre en comparaison aux autres usages. 

Certains modes de consommation de fleurs de CBD (cannabidiol) optimisent significativement les bienfaits de cette molécule : vaporisation, huile, résine CBD… Quand d’autres, peuvent juste accompagner le quotidien à dose homéopathique : tisane, bain…

Quoi qu’il en soit, ces inflorescences tant prisées peuvent se consommer facilement et selon les goûts et les attentes de résultat de chacun.