Lexique du cannabis

Publié le , par Noémie Leroy
Lexique autour du cannabis

.Le cannabis en tant que plante, est globalement connu de tous et toutes. Avec la marginalisation qu’il connaît depuis de nombreuses années, un langage codé facilite la communication entre consommateurs. Un genre d’argot propre au cannabis. Effectivement, il peut arriver, en lisant des articles relatifs au CBD, aux modes de culture, au cannabis thérapeutiques et autres sujets sur le thème, de ne pas toujours comprendre la vulgarisation, la spécificité voir même la définition de certains mots. Afin de palier à ce problème, nous vous proposons un petit lexique simplifié autour du cannabis. Ainsi, vos lectures seront plus faciles à appréhender :

A comme….

Addiction : pathologie cérébrale entraînée par une dépendance à une substance (cannabis, opiacé, cocaïne, héroïne, alcool…) ou une activité (jeux de hasard), avec des conséquences délétères pour la santé.

Amnésia : variété de cannabis à dominance sativa apparue dans les années 90. Elle est aujourd’hui un grand classique incontournable des consommateurs de cannabis, extrêmement puissante à tous les niveaux (effets, goût, odeur, culture, rendement…). Malgré un taux moyen en THC, elle est si puissante qu’une consommation abusive d’Amnésia entraînerait, selon les dires, une amnésie temporaire et brève, ce qui lui à d’ailleurs donner son nom !

Arôme : terme utilisé pour décrire les propriétés organoleptiques générales des différentes variétés de plantes. Si certains qualificatifs reviennent souvent tels que « goût terreux », « arôme d’agrume », odeur boisée, … une description plus détaillée de l’arôme d’une plante peut être déterminante pour aider dans le choix d’un consommateur pour telle ou telle variété.

Accro : abréviation d’accroché. Se dit d’une personne dépendante à une substance (alcool, drogue, médicament…). « Il est accro au chocolat ! »

Afghan : haschich noir aux reflets verts appelé aussi « le noir » ou « népalais ». Originaire d’Asie, ce shit possède un goût doux et long en bouche. Son odeur est très envoûtante. Il s’obtient par un pressage à la main qui lui confère un aspect extrêmement malléable (type chewing-gum).

Anandamide : c’est une molécule endogène (endocannabinoïde) qui se lie naturellement aux récepteurs cannabinoïdes CB1 du système endocannabinoïde (SEC). Elle participe à la régulation de la mémoire, de la douleur, de la cognition et particulièrement à celle des émotions. Elle est parfois décrite comme « l’hormone du bonheur ».

Arracher : verbe ayant une signification positive et négative. Se dit d’une substance aux effets puissants ou qui pique fortement la gorge quand on l’inhale. « Elle arrache cette weed ! »

Autoflo, autofloraison : se dit d’une graine qui croît et fleurit de façon indépendante à la photopériode. Sa croissance et sa floraison sont prédéfinies génétiquement. cette caractéristique  permet d’appréhender au mieux, pour un « cannabiculteur », la durée totale (de la graine à la fleur) de culture et donc, la récolte !

Autoproduction : terme essentiellement utilisé dans le monde du cannabis pour parler d’une culture à domicile.

B comme…

Baba cool : terme également retrouvé sous les désignations telles que Bab, baba, babos, hippie. “baba”, Étymologiquement, « baba » vient de l’hindie et signifie « père » et « cool » de l’anglais qui se traduit « calme ». Les babs cool sont les vestiges du mouvement hippie des années 70.

Bad Trip : terme anglophone plutôt spécifique à l’usage de stupéfiants qui désigne une expérience désagréable (mauvais voyage) suite à la consommation de drogue. Son intensité varie d’une personne à une autre en fonction de la sensibilité d’un individu et du contexte dans lequel se prend la substance. Dans le cas de drogues dures (héroïne, crack, LSD, …) certains trips sont tellement forts qu’il peuvent réellement devenir angoissants (hallucinations..) et laisser des séquelles psychologiques.

Bamboule : « qui roule bamboule », définit l’ordre de passage sur un joint. A comprendre : celui qui roule, tire en premier dessus.

Bang : genre de pipe constituée d’un tube bouché à une extrémité et muni d’un trou pour permettre un appel d’air à la base du foyer. Originellement, les bangs sont faits en bambou (artisanat) mais ils sont de plus en plus retrouvés en verre ou céramique.

Barrette : elle exprime une quantité de haschisch de référence, au même titre qu’une bourriche d’huîtres ! Cette quantité est plus ou moins variable selon le revendeur mais se situe autour de 2g et se vend en moyenne 10 euros (soit 5 euros le gramme).

Bédo : joint, cigarette de marijuana, spliff, pétard, pét, oinj, buzz, stick (petit bédo roulé avec une feuille). Un bédo est une cigarette roulée avec généralement 2 feuilles (mais chacun fait ce qu’il veut hein!) et dans laquelle on met de l’herbe (ou du hachisch) et du tabac.

Bédave : action de fumer un joint. « Il a trop bédave, il plane ! »

Beuh : abréviation de « beuher » qui signifie herbe, en verlan.

Beurre de Marrakech : beurre psychoactif. Cette préparation culinaire se fait à base de beurre et des substances actives (notamment le THC) présentes dans les feuilles et fleurs de cannabis. Le beurre de Marrakech est l’ingrédient principal dans la confection d’un « space cake ».

Bhang : préparation comestible de cannabis. A l’origine, le bhang est une boisson indienne à base de lait, de yaourt, d’épices et de pâte de cannabis (haschich)/ Quand on fait référence au bhang, on parle généralement d’une boisson (un liquide) mais on le retrouve aussi sous des formes solides (space cake). Bien dosé, le bhang peut entraîner des effets similaires à une petite dose de LSD ou de champignons hallucinogènes.

BHO : pour Butan hash Oil c’est à dire, une huile de résine de cannabis extraite au butane. L’extraction au butane liquide consiste à séparer les trichomes des têtes de cannabis séchées en cuisant le tout lentement. On obtient ainsi  une huile ultraconcentrée. En fonction de sa texture, la BHO se vend sous les appellations de « budder » ( texture onctueuse), shatter (texture friable) ou crumble (texture dense et sableuse). Le choix d’une texture dépendra du mode de consommation souhaité et des goûts propres à chaque usager.

Bistrot CBD : site internet français vendant des produits légaux de qualité certifiée tels que des huiles bio (sans engrais chimiques) à spectre complet (fullspectrum) et des fleurs de chanvre naturellement riches en CBD. Ce shop CBD propose un service de livraison soigné et discret dans toute la France.

Blunt : cigarette de marijuana roulée dans une feuille de cigare. C’est du célèbre cigare Phillies Blunt qu’est tiré son nom.

Bob : fait référence à un bon gros pétard bien en cône rappelant les joints des rastas. Qui dit « rasta » dit BOB Marley bien sûre !! « Get Up, Stand Up, stand up for your rights »

Bogarter : verbe signifiant le fait de fumer et de ne pas partager le joint , en référence à Humphrey Bogart aperçu très souvent le mégot au coin des lèvres. Arrête de bogarter et « passe passe le oinj, y a du mon de sur la corde à linge » ( NTM).

Bong (ou “B”) : genre de pipe en forme de tube nécessitant de l’eau pour fonctionner (refroidissement et filtration) et permettant d’inhaler la fumée de la substance brûlée dans la douille (foyer). La durite est plongée dans de l’eau qui filtre le goudron et autres impuretés. Son effet est caractérisé comme “violent” puisque le principe est d’aspirer toute la douille en une fois!

Boulette :
– petit bout de shit (représentant un ou deux joints) qui traîne au fond des poches. « T’as pas une boulette à m’filer ? »
– petit incandescence se détachant de la braise du joint et entraînant le triste célèbre « trou de boulette ».

Broardspectrum : huile de cannabis à spectre large issue d’une extraction à CO2 supercritique similaire à celle à spectre complet. Elle a juste subit une étape de plus pour enlever le THC naturellement présent dans la plante. Cette dernière extraction se fait avec de l’éthanol, il en résulte une dégradation des autres cannabinoïdes, terpènes et flavonoïdes qui aura un impact sur les saveurs et les effets des huiles.

Bud : mot anglophone désignant les têtes de cannabis.

Budder : concentré de cannabis à la texture onctueuse et crémeuse extrait de la plante par des solvants. (Voir BHO)

C comme…

Caler : inhaler toute la douille du bong en une prise.

Cannabiculteur : mot inventé à partir des termes cannabis et agriculteur pour désigner spécifiquement un cultivateur de chanvre récréatif.

Cannabidiol (CBD) : cannabinoïde naturellement présent dans le chanvre. Il est réputé pour ses effets relaxants. On le retrouve aujourd’hui dans de nombreux produits (têtes, résine, baumes, liquides pour cigarette électronique, huile…) vendus en toute légalité sur le marché français.

Cannabinoïde : famille de molécules, présentes notamment dans le cannabis, qui agissent sur certaines cellules de l’organisme. Le cannabinoïde le plus concentré dans le cannabis est le THC, puis, vient le CBD.

Cannabis : Le Cannabis sativa L. est une plante de la famille des Cannabaceae, annuelle, dioïque, robuste, adaptée à quasiment tous les milieux et connue pour ses nombreuses vertus. Si d’un point de vu strictement botanique le Cannabis sativa L. est la seule espèce de chanvre reconnue et non l’inverse, elle se déclinent en plusieurs variétés destinées à différents utilisations. En effet, dans le langage courant on utilise le terme « chanvre » pour définir une variété légale destinée à l’industrie (bâtiment, textile, papier, …) et celui de cannabis pour parler de la plante psychotrope illégale (chanvre indien, weed, zeb, beuh, ganja, …).

Carotte : Lorsqu’un fumeur tire trop profondément sur son joint, les braises n’ont pas le temps de refroidir et se changer en cendre. Il en résulte une grosse carotte (braise incandescente, fraise).

Carotter : tromper sur la quantité et / ou la qualité de la drogue refourguée.

CBD : abréviation d’un cannabinoïde propre au chanvre, le cannabidiol. On aperçoit souvent cette abréviation à côté d’une variété légale de cannabis vendue comme produit CBD (OG Kush CBD, Amnésia CBD, …).

CBDa : acide cannabidiolique. Il est très étroitement lié au CBD puisqu’il en est le précurseur.

CBN : cannabinol, cannabinoïde. C’est un métabolite du THC qui est généré quand ce dernier est chauffé ou exposé à l’oxygène.

Chanvre : dérivé du latin cannabis.. Ce terme désigne le cannabis cultivé pour sa fibre (chanvre industriel par opposition au chanvre indien, cultivé pour ses propriétés psychotropes) très prisée dans l’industrie textile (vêtement, voile de bateaux, …), le bâtiment (isolation phonique et thermique), la fabrication de papier, litière animale, etc. Les graines de chanvre (chénevis) dépourvues en THC mais riches en acide gras essentiels s’utilisent dans l’alimentation (huile de graines riche en acides gras essentiels). En France, la production de chanvre est très contrôlée. Les graines destinées à la culture doivent être fournies par des organismes agréés par l’état comme la Coopérative Centrale. Elles appartiennent à des variétés de chanvre au taux THC inférieur ou égal à 0,2% (seuil de tolérance française). Depuis quelques années, avec l’arrivée sur le marché français du CBD, ce chanvre légal se cultive également pour la fabrication de produits au cannabidiol.

Charas :

  • charas indien : considéré comme la Rolls Royce du shit ! Originaire d’Inde, ce concentré de cannabis s’obtient à partir de plantes vivantes pressées manuellement. Ce qui le distingue du haschich (fleurs sèches). Les sous espèces de cannabis utilisées pour sa fabrication sont naturellement très concentrées en résine (trichomes) gorgée de cannabinoïdes (THC et CBD notamment). Si aujourd’hui le Pakistan et l’Afghanistan fabriquent du charas, la qualité de ce concentré résineux est loin de celle des types de beuh poussant librement dans l’Himalaya.
  • charas pakistanais : garda (shit pakistanais) travaillée avec un peu d’eau puis aplatie. Si l’aspect peut laisser penser au charas indien, ce hash est en réalité beaucoup moins noir à l’intérieur. Ici, la résine ne s’obtient pas en frottant les têtes de chanvre mais en les tamisant.

Chichon : Nom un peu dépassé qu’on donne  au haschich.

Chillum : pipe en forme de cône utilisée pour fumer l’opium, le tabac, le cannabis, le hashich… Traditionnellement employé dans un contexte spirituel, il s’utilise aujourd’hui par des consommateurs « old school » mais cool!

Chocolat : appellation donné au haschich. Notamment à celui de type marocain, en référence à sa couleur marron.

Coffee-shops : Mondialement connus dans le monde entier par les amateurs de cannabis, les coffee-shops d’Amsterdam (Pays Bas) sont des boutiques spécialisées dans la vente de produits au cannabis. Un genre de café restaurant où la marijuana se consomme sur place ou à emporter ! Aujourd’hui, en France, les établissements spécialisés dans la vente de marchandises au CBD sont considéré comme des coffee-shops light.

Collage : consiste à coller deux feuilles à rouler en forme de L pour faire un gros joint (« un 2 feuilles »)

Concentrés : leur production se fait par extraction dans un solvant des cannabinoïdes du cannabis à partir de sa forme végétale. Il en résulte un produit au fort taux de THC très élevé, liquide comme les huiles épaisses collantes (BHO) ou solide comme le shatter, le budder… Les différents noms donnés aux composés dépendent des sous espèces de chanvre utilisées, de leur mode de fabrication et surtout, de leur texture.

Cône : diminutif de joint à cause de son aspect généralement en forme de cône.

Consommateur : usager, utilisateur, … terme qui désigne une personne consommant des drogues et ce, quelque soit la fréquence.

Couch-lock : traduit de l’anglais par « scotché au canapé ». Être dans un état « couch lock » c’est être tellement défoncé (stone) par une substance que l’on ne peut plus bouger.

Coupé : se dit d’un produit (essentiellement le shit) dans lequel sont ajoutées des substances plus ou moins nocives (simple excipient ou composés actifs) pour la santé. Le but de cette maneuvre est d’alourdir le produit et d’élargir ainsi la marge bénéficiaire. Le shit se coupe avec du henné, de la paraffine, de la colle, de la terre, du cirage, des médicaments et même du plastique !

Cristaux de CBD : produit composé de 100% de CBD, toutes les autres molécules présentes naturellement dans une plante de cannabis sont absentes.

D comme…

Dealer : mot anglophone signifiant vendeur. Ce terme s’emploie pour parler d’un petit revendeur qui amorti sa consommation personnelle en vendant du cannabis aux copains mais aussi d’un marchand à la sauvette (de rue).

Décarboxylation : transformation d’une molécule soumise à une source de chaleur qui perd alors son groupe acide carboxyle (COOH). C’est notamment le cas du CBD et du THC qui résultent d’une décarboxylation respectivement de CBDa et THCa.

Défonce : cassé, « stone », « fonceded » (verlan), d’équerre, défait, raide def, raide, scotché, fracassé, dépouillé, occis, explosé et autres qualificatifs qui décrivent l’état d’extrême relaxation d’un utilisateur de cannabis.

Dépendance : envie répétée, compulsive et irrépressible d’une substance.

Descente : quand les effets d’une drogue sont en train de s’atténuer (par opposition à « montée »). Ce retour à la réalité peut parfois être dur à appréhender suivant la qualité, la quantité et le type de consommateur (régulier ou occasionnel). C’est souvent durant la descente qu’un usager de cannabis peut avoir un bad trip. Trop dur ce retour à la vraie vie !

Double zéro : issu de la première presse subit par la plante de cannabis, il est le meilleur haschich marocain.

Douille : foyer (chambre) de combustion du bang ou de certaines pipes.

Dreadlocks, dread : encore appelés « locks », rastas ou cadenettes, les dreadlocks (littéralement « cheveux du diable ») sont des mèches de cheveux emmêlées. Au cours de l’histoire, elles ont été portées par différents peuples (rastafariens, masaïs, bantous, égyptiens, …) sur différents continents (Afrique, Amérique, Asie).

E comme…

Éclater : action de « décalotter » le joint (retirer le papier en trop au bout) puis l’allumer.

Effet d’entourage : quand des molécules collaborent les unes avec les autres afin d’optimiser leurs efficacités. L’ « effet d’entourage » a été décrit par le chercheur israélien Raphaël Méchoulam en 1998 et reste encore largement étudié.

Éléphants roses : métaphore relative aux hallucinations provoquées par une drogue. Il voit des éléphants roses, il est complètement défoncé !

F comme…

Féminisée : une graine féminisée garanti à son cultivateur l’obtention d’un pied femelle de cannabis. Ces graines sont les plus utilisées pour avoir du chanvre à usage récréatif ou thérapeutique. C’est en effet, au niveau des inflorescences, que la concentration en principes actifs est la plus forte.

Floraison : production après la phase végétative (croissance). La floraison du chanvre est la période durant laquelle les plants commencent à produire des fleurs. La durée de ce cycle dépend de la génétique la variété cultivée.

Filtre : languette de carton roulé, parfois glissé dans un filtre de cigarette évidé mais généralement mis tel quel ou bout de cigarette coupée (filtre dit « marocain »).

Flavonoïdes : molécules retrouvées dans la plupart du monde végétal. Il en existe 23 spécifiques au cannabis, les « cannaflavines ». Les flavonoïdes ne sont pas psychoactifs mais sont susceptibles d’avoir d’intéressantes propriétés anti-oxydantes, antibactériennes et anti-virale. Ils constituent de bons alliés pour optimiser les effets des cannabinoïdes (effet d’entourage).

Fleur de cannabis : organe reproducteur des plantes femelles qui produira une graine si elle est fécondée par le pollen d’une plante mâle. Les fleurs sont les parties végétales les plus intéressantes pour un consommateur récréatif de cannabis car ce sont elles qui possèdent la plus forte concentration en substances actives (cannabinoïdes, terpènes et flavonoïdes). Les fleurs de cannabis sont des structures complexes. Elles se composnt de plusieurs parties aux fonctions spécifiques (calice, pistil, trichomes, petites feuilles résineuses).

Flipper : mauvaise expérience sous l’emprise d’une drogue (bad trip) pouvant entraîner des angoisses, de la paranoïa ou de l’anxiété et qui s’accompagne parfois de symptômes physiques tels que des sueurs, des tremblements, des vertiges, des malaises ou des nausées.

Foin : weed de mauvaise qualité ou vielle qui « arrache » la gorge et qui a un goût….. de foin !

Foyer : chambre (douille) de combustion de taille variable du bang ou de certaines pipes.

Fraise : Lorsqu’un fumeur tire trop profondément sur son pétard, les braises n’ont pas le temps de refroidir et de se changer en cendre. Il en résulte une grosse fraise (braise incandescente, carotte).

Freak Street : point d’arrivé des hippies sur « la route de Katmandou ». Freak street représentait leur Nirvana puisque la consommation et la vente de drogues de toutes sortes y était complètement légal.

Fullspectrum : se dit d’une huile de cannabis à spectre complet. Elle est issue d’une extraction à CO2 ce qui permet à cette huile pure (raw oil) de conserver toutes les concentrations d’origine de la plupart des molécules (CBD, THC, terpènes, flavonoïdes,…) présentes naturellement dans le plant.

G comme…

Ganja, ganjah ou gandjah : désigne de l’herbe, en Inde et en Jamaïque Originellement utilisée pour des rituels religieux. Les rastas fument beaucoup de ganja (kaya) pour entrer en contact avec Jah (le dieu du rastafarisme) et ainsi s’assurer une place auprès de lui. Il la qualifie aussi « d’herbe de la sagesse servant à la guérison des nations ».

Garda : haschisch pakistanais obtenu en tamisant les plants de cannabis. La garda se nomme également pollen.

Grinder : objet cylindrique séparé en 2 parties munies de dents disposées de telle manière que le produit mis à l’intérieur est broyé lorsque l’on fait pivoter les parties. Certains de ces broyeurs à herbe possèdent deux ou trois compartiments, séparés par des tamis de plus en plus fins, afin de collecter les trichomes qui se séparent de la weed au moment du broyage et obtenir ainsi son propre shit.

H comme…

Hallucination (hallu) : perception tronquée de la réalité (visuelle ou sonore) pouvant résulter de la prise de stupéfiants (comme le LSD). « Voir des éléphants roses ».

H, hash, hashich : Le haschich (shit, chichon, noir, teuteu …) se compose de trichomes (glandes résineuses très souvent mal nommées « pollen ») extraits des fleurs de chanvre. Ils sont ensuite pressés manuellement ou hydrauliquement. Le haschich forme une pâte. Elle est plus ou moins compacte, collante et de couleur variable selon le type de weed et le mode d’extraction utilisés pour sa fabrication. Cette extraction peut se faire à l’aide de solvants qui séparent la résine d’huile du reste de matière végétale. Elle peut aussi se faire manuellement en frottant directement les fleurs et feuilles du pied de « weed » avec les mains.

Haschichin : Partisan du Club des Haschichins. En 1840, après un voyage en Orient, le docteur aliéniste Jacques-Joseph Moreau de Tours ouvre un établissement où la consommation de haschich y est expérimentée sous forme de confiture verte. Le Club des Haschichins. Parmi ses partisans, on retrouve des amis de ce médecins mais également des artistes et écrivains tels que Charles Baudelaire, Honoré de Balzac et Théophile Gautier (pour ne citer qu’eux).

Haze : littéralement, brouillard. Cette variété de weed 100% sativa est arrivée en Californie dans les années 70 et a rapidement envahi le monde entier, aussi bien pour ses propriétés organoleptiques que pour la puissance et la singularité de ses effets. Elle a donné naissance à de nombreux hybrides comme la Super Lemon Haze.

Henné : arbuste épineux dont les feuilles, une fois réduites en poudre, servent de teintures corporelle ou textiles (rouges, jaunes et orange). Le henné est hélas détourné pour couper le shit afin d’en augmenter le poids.

Herbe : beuh, chanvre, cannabis, weed, … Ce mot vient du célèbre slogan tenu par les hippies des années 70 : « Don’t walk in the grass, smoke it ! » (“ne marchez pas sur l’herbe, fumez-la!”).

High : on parle souvent de « high » cérébral pour parler de l’effet puissant d’une substance stupéfiante sur le cerveau.

Hippies : partisans du mouvement hippie des années 1960 qui prêche l’amour, la paix et la liberté. (« peace and love ») par contestation au militarisme et à la bourgoisie de l’époque. Rejetant les valeurs morales et sociales de leurs aînés, ils se démarquent par leur look (cheveux longs, pantalons pattes d’eph, tenues colorées) et leur consommation de cannabis et de LSD.

Huile : concentré liquide de cannabis. En fonction de son mode d’extraction (Co2 supercritique ou solvants) et des parties de la plante de chanvre utilisées, elle diffère dans sa composition (fullspectrum, broadspectrum, isolat de CBD).

I comme…

Indica : variété de cannabis originaire du Moyen Orient et d’Asie, de petite taille à l’aspect buissonneux, aux fleurs denses et à la croissance et floraison courtes. Ces variétés sont plutôt destinées à la fabrication de haschich. Elles engendrent un effet relaxant de « stone corporel » et ce, sûrement à cause de leur taux naturellement élevé en CBD. D’un point de vue organoleptique, l’éventail d’arômes des indica est moins riche que celui des sativa mais très marqué. Pour exemple, les plantes Kush se caractérisent par des arômes très fruités (Banana Kush, Candy Kush, Hindu Kush…) et des notes plus boisées spécifient la Skunk.

Indienne : rituel récréatif des consommateurs (plutôt jeunes) de cannabis. Il s’agit de faire tourner le joint tout en gardant la fumée jusqu’à son retour en main.

Isolat de CBD : huile où seul le CBD est conservé. Toutes les autres molécules présentes naturellement dans une plante de cannabis sont absentes.

J comme…

Jah : Dieu de la religion Rastafari.

Jamaïque : île de la mer des Caraïbes réputée pour être le berceau du reggae notamment grâce au célèbre chanteur Bob Marley et du mouvement rasta (social, culturel et spirituel ) introduit en 1930. C’est en 1860 que la marijuana arrive en Jamaïque et connaît un véritable succès auprès de la pop locale. La ganja fera alors l’objet d’une prohibition dès 1913 mais restera une substance très prisée des rastas qui prônent sa consommation religieuse pour accéder à l’élévation de leur esprit et se rapprocher de leur dieu (Jah).

Joint : cigarette de zeb, mélangée ou non avec du tabac, le plus souvent roulée avec 2 feuilles et en forme de cône. Caractérise le bédo, le spliff, le pétard, le pét, le oinj, le buzz, le stick (petit joint roulé avec une feuille).

K comme…

Katmandou : capitale du Népal et ville mythique. Freak Street était le point d’arrivée des hippies sur la « route de Katmandou » dans les années soixante. Ils pouvaient y acquérir et consommer en toute légalité les drogues les plus dures (LSD, opium, héroïne, …). A cette époque, les boutiques détenaient une licence gouvernementale pour vendre ces drogues. C’est en 1973 que cet usage de stupéfiant a été interdit.

Kaya : un des noms donné à l’herbe en Jamaïque et qui fut popularisé par une chanson de Bob Marley.

Kif, kief, kifi, skuff : concentré de cannabis obtenu à partir des fleurs de weed soigneusement tamisées afin de séparer la résine (trichomes) du reste de la plante. La poudre jaune verdâtre obtenue est ensuite pressée manuellement pour former le kif.

L comme…

Landrace : plante de cannabis à l’origine de toutes les variétés actuelles. Ces plantes étaient traditionnellement cultivées au travers le monde pour leurs différentes vertus (fibres ou psychotropes) et ont su s’adapter aux variations climatiques et environnementales.

Latte : taffe, bouffée, inhalation.

Libanais : type de haschisch de couleur rouge provenant originellement de la plaine de la Bekaa au Liban.

Liquide CBD : e-liquide destiné à être utiliser dans la vape à l’aide d’une cigarette électronique. Comme tous les e-liquides, il se compose de propylène glycol (PG), de glycérine végétale (VG) et d’arômes mais, se différencie de ses acolytes, par le CBD qu’il contient (cannabidiol).

Locks : voir dreadlocks

M comme…

Marie Jeanne : sorte de jeu de mot mexicain fait sur le terme « marijuana » qui, coupé en 2, donne Mari et Juana, similaires aux noms traditionnels espagnols Maria et Juana. Ce jeu de mot donnera plus tard en français : Marie Jeanne.

Marijuana : nom d’origine mexicaine signifiant « l’herbe qui enivre » qui désigne le cannabis récréatif.
Marocain :
– type de haschich provenant du Maroc de couleur marron / vert olive. Il possède un goût fort et piquant et donne 3 qualités de shit différentes résultant de 3 presses hydrauliques successives. La première presse, « l’olive », la plus prisée, est la plus pure. La deuxième est la plus commercialisée dans son pays d’origine et en France chez les gros revendeurs. La troisième, de moindre qualité, et bien souvent coupée avec d’autres produits (henné, plastique, …) pour en augmenter sa masse et donc sa rentabilité (le prix est fixé au gramme), se retrouve dans les rues de France vendue par des petits dealers
– nom donné au filtre d’un joint fait avec un morceau de cigarette.

Matos : terme désignant aussi bien le stupéfiant, « t’as du matos à fumer ? », que le nécessaire à la consommation (pipe, feuilles, …).

Mélange : signifie le mix cigarette et cannabis ou le mélange alcool et joint.

Mix : mélange de tabac et de cannabis (shit ou herbe) destiné à mettre dans un pétard ou dans une douille.

Montée : la phase durant laquelle les effets du stupéfiant commencent à se faire sentir (par opposition à « descente »)

Moon rock : littéralement, pierre lunaire. Forme de cannabis apparue aux États Unis vers 2014. Elle est considérée comme la plus forte du monde. Le moon rock se compose d’une fleur de cannabis de qualité premium, trempée dans de l’huile de weed puis, roulée dans du Kif ou du haschich sec, à la façon d’une chapelure.

N comme…

Narguilé : genre de grosse pipe à eau avec des embouts multiples. Le narguilé se fume traditionnellement en Afrique du Nord et au Moyen Orient avec un mélange de tabac et de mélasse déposé sur du charbon. Son usage se détourne très souvent en ajoutant à ce mélange une petite boulette de shit ou quelques morceaux de beuh.

Népalais : shit noir aux reflets verts. Cette résine asiatique est très recherchée pour ses effets puissants, son goût doux long en bouche et son odeur envoûtante. ce shit s’obtient par un pressage à la main qui lui confère un aspect extrêmement malléable (type chewing-gum).

Nirvana : dans la religion bouddhiste, le nirvana s’atteint lorsque tous les désirs humains laissent place à un état de plénitude absolue. Les consommateurs de stupéfiants réguliers sont souvent à la recherche du nirvana mais l’accoutumance engendre l’augmentation des doses pour atteindre les mêmes effets.

O comme…

OG Kush : variété très célèbre de cannabis à dominante sativa. La signification des initiales OG diverge selon les avis, « Original Gangster » pour les uns, « Ocean Grow » (cultivé à côté de l’océan) pour les autres. Arrivée en Amérique du Nord sur le marché californien, l’OG Kush a connu un succès immédiat pour l’originalité de son odeur, la complexité de son goût, la qualité de ses rendements (culture), la facilité de sa culture et ses puissants effets relaxants.

Oinj : verlan de joint ; cigarette de marijuana.

Olive : haschisch marocain vert olive issu de la première presse.

Orange bud : variété de marijuana à dominante sativa issue de parents 100% Skunk.

P comme…

Pakistanais : type de haschisch qui se différencie en deux variétés selon leur mode de fabrication : le charas ou la garda. .Son goût doux et long en bouche rappelle celui de l’afghan et son aspect (consistance et couleur), plutôt celui du népalais (chewing-gum très sombre).

Pécho : du verlan chopper
– Se procurer une drogue en général. « J’ai enfin trouvé à pécho »
– Se faire prendre par la police. « C’est chaud, je me suis fait pécho avec 2 grammes d’herbe »

Pétard : cigarette de marijuana pure ou mélangée à du tabac, le plus souvent roulée avec 2 feuilles et en forme de cône. Caractérise le pét, le bédo, le spliff, le joint, le oinj, le buzz, le stick (petit joint roulé avec une feuille).

Pipe : Tuyau terminé par un foyer plus ou moins important permettant d’y mettre toutes substances qui se fument. Il existe des pipes de toutes les tailles et de différents types (pipe à eau, bang, chillum, …)

Pistil : organe sexuel d’une plante femelle. Sur le cannabis, il représente les petites extensions ressemblant à des poils sur les fleurs. Ces derniers changent de couleur selon les variétés et la maturité de la fleur Du blanc au rouge en passant par le brun-orange. Dans le cas d’une culture de cannabis récréatif, l’aspect de ces pistils non fécondés se modifient et permettent ainsi d’indiquer le moment de la récolte.

Pneu : shit de très mauvaise qualité, très foncé et sec. Son odeur et son goût atroce rappellent le caoutchouc qui brûle.

Pollen :
– grains produits par les étamines des plants mâles et destinés a la fécondation.
– Dénomination d’un type de shit jaune verdâtre poudreux (la garda ou certains marocains)

Pot : terme anglo-saxon et argotique désignant la marijuana.

Psychoactif : qualifie un composé qui a un effet psychotrope, qui a un impact sur le système nerveux.

Psychotrope : substance modifiant le psychisme, en particulier l’humeur, la conscience et la perception.

Q comme…

Québécoise : stick (petit joint) avec très peu de tabac et beaucoup de hash.

R comme…

Rastafariens : partisans d’un mouvement social, culturel et spirituel assimilé à une religion et ayant pour divinité Jah. Les rastas sont végétariens. Ils ne touchent pas à leurs cheveux (Les dreadlocks ) et ont été popularisés par Bob Marley (chanteur de reggae très célèbre). Ils sont réputés pour être de sérieux amateurs de ganja ! Leur croyance, fondée sur l’ancien testament, revendique une identité culturelle noire.

Résine : Substance sécrétée par les trichomes d’une plante de cannabis. Le haschich se fabrique à partir de cette résine.

Rouler : sous entendu de faire un joint, « vas-y roule ! »

Rudéralis : phénotype spécifique d’une variété de chanvre aussi appelée « chanvre sauvage ». Longtemps considéré comme une mauvaise herbe sauvage (comme son nom commun l’indique ) en Europe Centrale et Europe de l’Est mais, supportant des climats froids et hostiles, ce type de cannabis robuste, de petite taille (moins de 1 mètre), peu ramifié et à la concentration très faible en THC (< 0,5%) possède une floraison très précoce ce qui le rend intéressant à cultiver. De nombreux hybrides sont issus d’un croisement entre rudéralis et d’autres sous-espèces de cannabis (sativa, indica). Ce mélange apporte à la nouvelle lignée, des caractéristiques très recherchées par les cultivateurs de chanvre.

S comme…

Sativa : plant de weed remarquable par sa taille taille ( de 2 à 6m dans des conditions optimales) et la richesse de ses fibres. Les fleurs des sativa sont généralement longues, étendues tout le long de la branche et aérées. Leur tige principale est cannelée et creuse. Les consommateurs de sativa parlent de « high cérébral » (stimulation du psychisme) pour qualifier ses effets.

Savonnette : unité de mesure d’un gros morceau de shit en forme de savon pour les dealers. Une savonnette pèse environ 250 grammes.

Sinsemilla : terme tiré littéralement de l’espagnol sin semilla, sans graine. Il désigne une plante de weed non fécondée. Si aujourd’hui la majorité de la beuh trouvée sur la marché est de type sinsemilla, ça n’a pas toujours été le cas.

Shit : un des nombreux surnoms du haschisch.

Shop CBD : type de commerce apparu en France en 2018 et spécialisé dans la vente de produits contenant du CBD.

Sicdust : nom donné à la poudre jaune verdâtre obtenue une fois les fleurs de cannabis tamisées.

Skuff : kif, kief, kifi, concentré de cannabis obtenu à partir des fleurs de weed soigneusement tamisées afin de séparer la résine (trichomes) du reste de la plante. La poudre jaune verdâtre (sicdust) obtenue se presse manuellement pour former le skuff.

Skunk: La Skunk (traduction : mouflette) est une variété d’herbe incontournable, élaborée dans les années 70 aux États Unis. Elle est réputée pour ses effets cérébraux puissants et positifs accompagnés d’une relaxation musculaire durable. Son goût terreux et sucré à la fois et son odeur citronnée en font une des meilleures d’un point de vue organoleptique.

Space cake : gâteau dans lequel a été incorporé du cannabis (bhang). Les effets peuvent se faire attendre à cause de la digestion mais, la montée peut être brutale et inattendue. D’autant plus car les doses sont difficilement personnalisables.

Spliff : caractérise un gros joint d’herbe pure originellement (Jamaïque) enroulée dans une feuille de maïs ou, à défaut, dans du papier journal.

Stick : petit joint de beuh ou de hash roulé avec une feuille.

Stone : littéralement traduit de l’anglais par pierre pour signifier un état de lourdeur (comme une pierre). Se dit d’une personne sous l’emprise de stupéfiants. Traduit un état super relax, voir amorphe et ce, aussi bien physiquement que psychiquement. Les plantes de cannabis indica sont réputée pour engendrer un « stone corporel ».

Substrat : dans la culture du cannabis, le choix du substrat est très important. En effet, il est la base sur laquelle vont se développer les racines des plantes. Différents types de substrat sont particulièrement intéressants pour la culture d’une plante de cannabis : terreau, billes d’argile fibre de coco, laine de roche ou eau pour la culture hydroponique.

T comme…

Taffe : latte, bouffée, inhalation.

Tchernobyl, tcherno : shit de très mauvaise qualité, au goût et à l’odeur atroces. Nom donné en référence à la triste célèbre centrale nucléaire ukrainienne,V.I. Lénine.

Teinture : extrait liquide (concentré) de cannabis généralement fabriqué avec de l’alcool qui sépare et se lie aux cannabinoïdes. Parfumées ou non, ces teintures se consomment en déposant quelques gouttes sous la langue (sublinguale) ou s’incorporent dans une boisson. La teinture de cannabis est aussi connue sous le nom de « green dragon » ou dragon vert.

Terpènes : principaux composants d’une plante à résine ou à huiles essentielles. Pour ce qui est du cannabis en tant que plante, ce sont les terpènes qui lui confèrent ses propriétés organoleptiques (goût et odeur). Elles sont très utiles à la pollinisation, et très appréciées des consommateurs ! Outre leurs qualités aromatiques, les terpènes peuvent entrer en synergie avec les autres molécules de la plante en tant que catalyseurs ou inhibiteurs.

Test salivaire : sert à détecter la présence d’une substance qualifiée de stupéfiant (thc, héroïne, cocaïne, ecstasy et amphétamines) sans en dévoiler la quantité. Son développement a pour but de simplifier et accélérer les contrôles de police sur les réseaux routiers. Comme pour les autres tests (urinaires, capillaires ou sanguins), le THC se détecte même après plusieurs jours sans prise de substance (de plusieurs heures à 30 jours selon le type de consommation).

Têtes : fleurs, terminaisons des plants de cannabis femelles arrivées a maturité et constituées essentiellement de bractées et bractéoles (les plus petites feuilles de la plante et les plus chargées en substances actives).

Tétrahydrocannabinol (THC ): cannabinoïde le plus représenté dans le chanvre connu pour ses effets psychotropes stimulants, euphorisants et / ou planants. Cette molécule appartient à la liste des substances stupéfiantes selon l’arrêté du 22 février 1990.

Teuch, teuchi, teuteu : haschich ; shit en verlan.

Thaï: herbe thaïlandaise très puissante aux arômes forts, fruités et spécifiques à ce type de weed.. Cette pure sativa a donné naissance à de nombreuses autres variétés de cannabis comme la célèbre Haze.

THC : Δ-9-tétrahydrocannabinol, cannabinoïde psychoactif.

THCa: acide tétrahydrocannabinolique. Il est très étroitement lié au THC puisqu’il en est le précurseur.

Tolérance (à une drogue) : quand l’organisme d’un individu s’est « habitué » à une substance. Une tolérance aux stupéfiants implique l’augmentation de la dose pour obtenir les mêmes effets.

Tourner : faire tourner un joint signifie le passer à son voisin.

Toxicomane, toxico, tox : individu qui consomme de façon régulière et répétée une drogue susceptible de provoquer une dépendance physique et/ou psychique. Familièrement employé pour designer n’importe quel usager de drogues.

Trichomes : lieu de biosynthèse des cannabinoïdes, terpènes et flavonoïdes. Ces glandes résineuses donnent un aspect poilu aux fleurs de beuh.

Trip : de l’anglais signifiant « voyage » et qui exprime l’effet d’une drogue.

U comme…

Usager : consommateur, utilisateur, … nom qui désigne une personne consommant des drogues et ce, quelque soit la fréquence.

V comme…

Vape, vapotage : terme utilisé pour décrire l’inhalation de la vapeur d’une cigarette électronique.

Vaporisateur : appareil qui a pour fonction d’extraire les composés d’une matière végétales en les chauffant et permettre ainsi leur inhalation.

Vaporisation : terme utilisé pour décrire l’inhalation de la vapeur issue d’une vaporisateur. Plus généralement, la vaporisation se définit comme le changement d’un état liquide ou solide en gaz ou en vapeur.

W comme…

Wax : une des formes des concentrés de cannabis.

Weed : herbe, beuh, Marie Jeanne, … Un des nombreux termes qui décrit les têtes de cannabis.

X comme…

Y comme…

Z comme…

Zamal : surnom de la beuh sur l’île de la Réunion.

Zeb : beuh, herbe, cannabis, weed, …

Zetla: mot argotique tiré de l’arabe et qui désigne du shit.

 

Comme chacun sait, la langue française évolue et le langage propre au cannabis avec. A l’heure où vous lisez ce petit lexique cannabique, de nouveaux mots autour du cannabis sont peut être déjà couramment employés dans la communauté des « cannaphiles ». Ne vous formalisez pas, on y travaille !